Montaigu-Vendée. Des projets en commun pour les écoles privées

jeudi soir, dans les locaux de l’école Saint-Joseph de La Guyonnière, première rencontre entre les différents acteurs des cinq écoles catholiques de Montaigu-Vendée. |

Pourquoi cette volonté de travailler ensemble ?

Cette première rencontre a regroupé les cinq chefs d’établissement et les cinq présidents des associations des parents d’élèves de l’enseignement libre (Apel) et ceux des organismes de gestion de l’enseignement catholique (Ogec).

Elle concernait l’école Saint-Joseph de Boufféré, Saint-Jean-Baptiste de Montaigu, Saint-Joseph de La Guyonnière, Saint-Martin-Durivum de Saint-Georges et Sainte-Marie de Saint-Hilaire.

Les directeurs précisent : « Nous voulons participer au dynamisme engendré par la création de la nouvelle commune. Nous ne voulons pas être spectateurs, mais partie prenante et acteurs de ce changement. » Et de rappeler : « Nous scolarisons 1 279 élèves répartis dans les 50 classes de nos cinq écoles privées de Montaigu-Vendée. »

Comment va se dérouler cette collaboration ?

D’abord, cette première rencontre avait pour objectif de faire culture commune entre les deux associations, l’Ogec et l’Apel : « Mettre en place des projets communs entre nos écoles et ainsi pouvoir créer du lien entre les cinq communes déléguées. »

Un objectif qui se retrouve déjà dans leurs différents projets éducatifs : « Ouverture sur le monde en étant acteurs de la vie locale. »

Il se concrétise déjà dans les cinq écoles en travaillant avec les entreprises, les associations, la petite enfance, les retraités, les maisons de retraite… « Nous voulons poursuivre et développer la mutualisation des moyens déjà engagée : matériel de sport, rallye lecture, fournitures… »

Les directeurs résument : « Une première rencontre entre les différents acteurs, pour apprendre à nous connaître et qui ne demandera qu’à s’amplifier avec des projets communs. »

Les commentaires sont fermés.